Actualité

Coronavirus, que faire?

*En écoutant « Selfish » et « Towards the Sun » de Rihanna* – Lueur d’espoir.

Bizarre, je ne sais pas mais les moments de tristesse m’inspirent… J’écris, j’écris et je respire à nouveau. Si dans les prochains jours, on se doit de rester confinés, j’essaie au moins de libérer mes pensées dans l’écriture. Je ne suffoque plus et ça fait du bien. Je ne suis pas ici pour faire les spécialistes, je ne suis ni Docteur ni scientifique et je n’écris pas pour affoler, pour paniquer les gens plus que ce qu’ils le sont déjà. Là n’est pas mon but.

Depuis peu, je me suis juste rendue compte qu’il était nécessaire de parler de sujets qui fâchent, qu’il était nécessaire d’aider comme nous le pouvons et si je ne peux pas faire grand chose à distance, je sais que chacun de nous aura le temps de lire au vu du confinement alors j’espère que ces quelques lignes qui suivront vous encourageront à faire comme moi ou du moins vous feront sentir mieux.
Comme je le disais dans mon article précédent, j’ai appris que dans chaque moment triste, dans chaque moment négatif il y a quand même du bon et inversement. Même dans mes pires moments, la vie m’a permis d’en extraire du positif. La vie ne peut pas entièrement rose ou noire. Pour ma part, elle est souvent grise mais j’essaie par tous les moyens de la rendre plus belle (bleue?).

Tous les jours de ma vie jusqu’ici, je n’ai fait confiance qu’à mon réalisme et mon pragmatisme, je me suis en quelque sorte interdit de rêver. Il n’y a rien actuellement qui pourrait me faire sentir mieux (plus d’université, confinement, plus de voyage de mes rêves — sur le quel je comptais énormément pour me sentir mieux — et surtout… plus d’évènements sportifs. Pour ceux qui me connaissent, vous savez à quel point je ne vis qu’à travers eux) et pourtant… je me sens optimiste. Dans le pire, je vois le meilleur. Dans le noir, je vois la lumière. Pourquoi? Parce qu’enfin on va prendre le temps. On va prendre le temps de mieux comprendre, on va étudier et on ne va plus se précipiter. Je commençais (et ce depuis déjà des années) à suffoquer, à avoir le tournis et la nausée de voir à quel point les gens étaient prêts à se marcher dessus pour atteindre leurs objectifs. La société dans laquelle nous vivons est actuellement nocive et pourquoi? Parce que les deux seules choses qui motivaient les gens à avancer étaient l’économie et leur confort. Qu’avons eu en échange? Une globalisation qui a dépassé l’entendement, le monde qui s’écroule peu à peu: nature, pollution… et j’en passe. Puis aujourd’hui, on essaie de réparer les erreurs du passé car la nature reprend ses droits. On réalise puis on regrette. Cependant, ça n’est (hélas) pas le bon mode de fonctionnement. Normalement, on réfléchit d’abord pour ne pas regretter.
A travers cette rapide analyse, je ne veux pas vous faire de leçons de moral car en définitive, on est tous fautifs, on est tous égoïstes mais je voulais simplement sans exagérer et sans rentrer dans les détails faire le constat de la situation aujourd’hui et pourquoi on en est arrivé aussi jusqu’à ce virus.
Je tenais aussi à souligner encore une fois (je l’ai déjà fait dans mes stories Instagram) que c’est encore notre instinct de survie (ou parfois notre égoïsme poussé) qui fait que cette situation est enfin prise très au sérieux car tout le monde se sent menacé. Le virus n’épargnera personne. Il ne fait pas ses choix en fonction de qui vous êtes, si vous avez un nom, si vous avez une belle tête. Le virus a pour cible : TOUT LE MONDE. 
Par conséquent et sous l’effet de la menace, tout le monde va chercher à se protéger (et parfois trop! Je fais référence à ceux qui font dorénavant les courses pour 32 alors qu’ils sont 2 dans leur foyer).

QUE FAIRE? (Vous dire qu’il faut à tout prix suivre les mesures de sécurité… c’est inutile car j’espère que vous n’avez pas besoin d’un perroquet Natacha pour ça!)

Le positif dans ce confinement c’est que je me trouve au final plein d’activités. Souvent, on se plaint de ne plus avoir le temps. Cette fois-ci, nous l’avons ce temps. Saisissez cette chance et cette opportunité de vous améliorer: vous instruire, faire des choses qui vous plaisent. Je parle de chance parce qu’avant, en temps de guerre, on envoyait nos familles au front et aujourd’hui, pour nous protéger, la politique nous met à l’écart et nous fait rester à la maison. Nous faisons face à une situation d’extrême chance face à ce désarroi et j’espère que la plupart d’entre vous s’en rendront compte.

J’ai commencé ma première journée de confinement le 14 mars et j’en ai profité pour mettre de l’ordre dans mes affaires, rien de bien intéressant mais je ne trouvais jamais le temps pour le faire ou je trouvais toujours quelque chose d’autre à faire. Cette fois-ci, je n’ai plus le choix, je le fais et je m’en débarrasse. Puis la seconde journée, j’ai préféré me reposer et m’informer sur le virus. Chacun est libre de faire ce qu’il veut du moment qu’il ne met pas péril la vie d’autrui (en apprendre davantage ou rester plus à l’écart). C’est une amie qui a partagé une vidéo assez intéressante sur les réseaux sociaux d’une conférence datant de 2015 où Bill Gates évoque le fait qu’à son époque, les menaces terroristes étaient ce qu’ils craignaient le plus alors qu’aujourd’hui, les virus sont plus menaçants. Il n’avait pas tort. (Je vous mets le lien ici: https://www.youtube.com/watch?v=6Af6b_wyiwI)

Dans les jours suivants, je compte faire plein de choses et comme je l’ai dit précédemment: prendre le temps, vivre au moment présent
– Lecture: lire des romans mais aussi m’instruire sur divers sujets (Je vous donnerai les titres de mes lectures ou les sites sur mon Instagram jour par jour!)
– Netflix… (Je suppose que tout le monde y a pensé non? J’ai déjà fini la Saison 3 d’Elite, elle est mortelle hahaha)
– Apprendre une nouvelle langue (je vais me remettre sérieusement à l’apprentissage de l’italien et pourquoi pas l’espagnol. Je sais que les deux en même temps, ce n’est pas l’idéal mais l’ayant fait pendant un an, j’espère m’en sortir)
– Cuisiner et apprendre à faire des patisseries vegan (Je dis toujours « là je vais cuisiner! » et je ne le fais jamais. Sauf qu’au final depuis hier, j’ai déjà fait deux plats alors oui, je suis fière!)
– SPORT (celui là reste le plus difficile mais il est important: apprentissage du self-care!)
– Me lever tôt. (Pour certains, cela vous semblera complètement stupide et vous allez me dire: « Ben.. mais non faut que tu profites! » .. Je compte me reposer bien évidemment mais je veux apprendre justement à me lever tôt pour profiter des journées dès que l’on pourra ressortir)
– Prendre soin de moi (avant plutôt très «coquette » comme certains diraient.. j’ai un peu oublié ça depuis des mois, le moral dans les chaussettes ayant pris le dessus sur moi: je vais le combattre ohhh)
– Regarder des tutoriels sur Youtube – beauté, sport, DIY… (Il faut savoir que je m’intéresse à tout! Vraiment… Je peux me perdre sur des vidéos et être fascinée pendant des heures. Depuis déjà deux semaines, je me retrouve à binge watch les vidéos de Tiboinshape et Jujufitcats alors que je ne fais pas du tout de sport depuis plus d’un an!!)
– Puis le dernier mais pas des moindres: *roulement de tambour*… RECOMMENCER A APPRENDRE/ REVISER MES COURS DE DROIT!

Tout ça ne sont que des activités personnelles et je ne vous incite en rien à faire les mêmes mais je conseille juste aux personnes qui ont du mal à rester chez elles de trouver des activités. Pour ma part, je n’ai jamais eu de mal à rester chez moi. Je me sens aussi bien en extérieur qu’à l’intérieur (signe d’une bonne santé mentale non?) et du coup je voulais juste mettre à profit mes skills casanières.

Résultat de recherche d'images pour "self care gif"

Je tiens à vous envoyer tout mon courage et tout mon amour pour cette douloureuse épreuve. On est tous ensemble. Cette saleté touche tout le monde et j’ai confiance en la solidarité. Ne faites pas vos entêtés. Pensez à vous mais aussi aux autres.

N’oubliez pas, il n’est question que de temps. On retrouvera notre liberté incessamment sous peu. On pourra ressortir, retourner au soleil, faire ce que bon nous semble très vite… Mais pour ça, il faut que vous suiviez les recommandations et que vous ne soyez pas égoïstes. STRONGER TOGETHER

Courage et on se retrouve sur mon compte IG pour des stories quotidiennes, de la bonne humeur et des ondes positives! Je vous embrasse, xoxo

Natacha

1 comment on “Coronavirus, que faire?

  1. Ping : Bilan première semaine confinement! – My Nashion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :